Mairie de Saint Jean de Luz  >  Detail de l'actualité 
< Nouvel accès au stade de Chantaco à partir du 6 mars

Regard sur le ciel et la Terre du 27 mars au 2 avril


Pourquoi ne pas se laisser aller et plonger la tête dans les étoiles ?

Une semaine sera dédiée à l'astronomie du 27 mars au 2 avril prochains au Jardin botanique de Saint-Jean-de-Luz

Au programme : observation du ciel, des étoiles dans un planétarium gonflable, et découverte de comment mesurer de la Terre à travers une exposition, une conférence.

entrée gratuite

 

Un planétarium sera installé dans la maison du jardin. Le public pourra y observer le ciel, ses constellations et ses étoiles sous son dôme gonflable. Ces séances d'observations sont animées par les techniciens de la société d'astronomie populaire de la côte basque.

programme des séances:
mercredi 29 mars
samedi 1er avril
dimanche 2 avril
de 14h à 15h et de 15h à 16h

Places limitées, réservations au 06 19 45 44 95

 

L'exposition : " L'arpentage de la Terre de l'Antiquité à nos jours " retrace l'histoire des méthodes et des outils utilisés par les hommes pour mesurer la Terre de l'Antiquité à nos jours

A chaque civilisation sa conception de la Terre, de l'Univers et ses cartes. Au fil des siècles les représentations du monde n'ont cessé d'évoluer. Cette exposition présente quatre grandes périodes de l'histoire l'Antiquité, le Moyen-Age, les temps modernes et l'époque contemporaine.

Dès le Ve siècle avant JC, les Grecs n'ont eu de cesse de répondre aux questions : quelle forme a la Terre, ses dimensions, qu'est-ce qui la soutient... Les mathématiques servirent à Eratosthène pour déterminer la taille de la Terre que Ptolémée exploita pour quadriller la planète d'un réseau de lignes de latitudes et de longitude, jetant les bases d'une géographie théorique.

La civilisation chrétienne imposa à la Terre ses rêves théologiques. Elle ne portait que 3 continents car le monde avait été divisé par Dieu. Au XVe siècle, l'homme échappa à l'emprise des 3 continents et une foule d'explorateurs va rayonner pour que s'impose la vérité : entre l'Asie et l'Europe existe un vaste continent, l'Amérique, et un océan que nul n'imaginait, le Pacifique.

L'Académie royale des sciences, fondée par Colbert en 1666, joua un rôle capital en envoyant des missions au bout du monde. Avec la géodésie spatiale, les observations des satellites apportèrent des informations nouvelles sur la forme de la Terre, mais aussi son champ de gravité, la circulation océanique, les mouvements des plaques tectoniques avec une précision millimétrique.

Cette exposition relate avant tout le génie humain, l'évolution des méthodes, des moyens et des outils utilisés pour arpenter les continents et océans.

Elle est accompagnée de la collection d'instruments anciens de navigation de la société d'astronomie populaire de la côte basque

 

Une conférence - vendredi 31 mars à 18h30

" Des expéditions en Laponie, aux pyramides de Quito : ou comment observer les étoiles pour mesurer la forme de la Terre ", par David Valls Gabaud, astrophysicien de l'Observatoire de Paris
suivie d'une séance d'observation du ciel avec télescopes, lunettes et jumelles.

 

 

Organisation ville de Saint-Jean-de-Luz (Direction de la culture et Jardin botanique) avec la participation de la Société d'astronomie de la Côte basque

 

Ouvert au grand public de 11h à 18h
Jardin botanique
31 avenue Gaëtan Bernoville

Renseignements : 06 19 45 44 95