Mairie de Saint Jean de Luz  >  Detail de l'actualité 
< Jobs d’été à Saint-Jean-de-Luz : 80 offres saisonnières par jour et un accompagnement personnalisé

Les orientations budgétaires ont été débattues le 8 mars


Le conseil municipal a débattu vendredi 8 mars sur les grandes orientations du budget pour 2019.

Préalablement, l'exercice budgétaire 2018 a été clôturé avec le vote du compte administratif 2018.

 

Le compte administratif 2018

Malgré de nombreuses incertitudes impactant l'année 2018, la commune a poursuivi son engagement : respecter les principes d'une gestion budgétaire saine et maitrisée, tout en investissant pour le quotidien et le futur des Luziens.

Pour preuve, les ratios de la Commune au titre de l'année 2018 sont largement en-deçà de ceux des Communes touristiques du littoral maritime de plus de 10 000 habitants avec par exemple un endettement de 792€/habitant contre 1204€/habitant pour la moyenne des communes littorales de même strate ou des dépenses réelles de fonctionnement (hors travaux en régie) de 982€/habitant contre 1068€/habitant pour la moyenne des autres communes.

A souligner le ratio de désendettement de 4,96 années, signe de la parfaite santé financière de la Commune.

 

Le rapport d'orientations budgétaires

Ce débat sur les orientations budgétaires est un acte politique majeur qui traduit, non seulement les engagements de la municipalité pour l'année à venir, mais aussi une vision de la commune et de son devenir.

Cet exercice projette dans le futur. Il nécessite l'anticipation la plus juste possible des grands équilibres à venir.

A cette occasion, le maire, Jean-François Irigoyen a rappelé que nombre de projets sur lesquels la municipalité travaille depuis plusieurs années vont voir leur concrétisation pour certains, leur démarrage pour d'autres, en 2019. " Sans intention électoraliste, il s'agit d'une réalité administrative " a-t-il précisé.

" Ces orientations budgétaires 2019 s'inscrivent dans la droite ligne de ce que nous avons toujours présenté depuis 2014 : une fiscalité modérée, un recours à l'emprunt prudent, une politique d'investissement ambitieuse qui doit rendre la ville plus attractive, le tout malgré un contexte toujours aussi contraint et incertain ", a indiqué Jean-François Irigoyen.

Cette année, la loi de finances pour 2018 a introduit une nouveauté dans le coefficient de revalorisation des bases forfaitaires des impôts locaux. C'est désormais en appliquant une formule de calcul établie à partir de l'indice des prix à la consommation que l'Etat les détermine. Pour 2019, ce sera donc un coefficient en augmentation de 2,2% qui sera appliqué. Cette décision nationale impactera le contribuable.

Par ailleurs, le dégrèvement Macron de taxe d'habitation se poursuit en 2019 avec le passage de 30% à 65% de dégrèvement ce qui permettra à 80% des contribuables de voir leur cotisation abaissée.

Le Maire a rappelé que " comme l'an dernier, les taux de Saint-Jean-de-Luz figurent parmi les plus bas du département et la commune fait profiter à ses habitants d'une politique d'abattements très favorable qui entraîne des allègements pour les foyers fiscaux les plus vulnérables ".

 

En matière de fonctionnement la ville poursuit en 2019 sa gestion rigoureuse des dépenses de fonctionnement avec la volonté réaffirmée de les contenir. Les charges à caractère général seront stables par rapport à 2018.

 

En matière d'investissements :
2019 sera l'année du lancement de la phase opérationnelle pour un certain nombre de grands projets avec près de 5 millions d'euros, 4,8 exactement engagés à ce titre.
3,1 millions d'euros seront consacrés à l'amélioration du quotidien des Luziens

 

Parmi ces grands projets

Petite enfance : réhabilitation-extension du pôle petite enfance

Culture : 2019 devrait être l'année des premiers coups de pioche pour la construction du pôle culturel. Ce projet suscite l'intérêt des collectivités partenaires : la Région Nouvelle Aquitaine vient de confirmer une subvention à hauteur de 1 million d'euros.

Développement du tourisme d'affaire : la cession de l'ensemble immobilier sur le site de la Pergola pour 6,2 millions d'euros permettra de financer les travaux pour réaliser un centre de séminaires et de congrès. Une étude de positionnement est en cours avec le Cabinet Protourisme

la mobilité : développement de l'usage du vélo avec la mise en place de vélos en libre-service et de vélos électriques en location entre 1 et 4 mois

le logement : lancement du projet Lilitegia sur le site de Trikaldi

 

 

Retrouvez le détail du Rapport d'orientations budgétaires en cliquant ici