Infos baignade

 

Consultez Opens external link in new windowla carte interactive des plages pour savoir si les plages sont ouvertes à la baignade.

 

 

Arrêtés d'ouverture/fermeture des plages

 

 

 

 

 

Présentation

Les 5 plages luziennes sont surveillées : Grande Plage en centre-ville face à la baie, Plage d'Erromardie, Plage de Lafitenia, Plage de Mayarco, Plage de Cenitz.

 

Les animaux sont interdits sur ces plages. La Grande Plage propose quelques équipements : clubs pour enfants, locations de tentes de plage, locations de transats… Celle-ci est tout particulièrement adaptée à la baignade en famille avec des jeunes enfants, très protégée par les digues au large de la baie.

 

La Grande Plage est équipée d’Handiplage et d’Audioplage du 15 juin au 15 septembre : cela permet aux personnes à mobilité réduite et aux non-voyants de se baigner.      

Handiplage 05 59 50 08 38

 

Le sentier du littoral qui permet de relier à pied Bidart à Hendaye traverse Saint-Jean-de-Luz en longeant les plages d’Acotz, d’Erromardie, la Grande Plage et le port de pêche.

Qualité des eaux de baignade

Infos baignade

Consultez Opens external link in new windowla carte interactive des plages pour savoir si les plages sont ouvertes à la baignade.

 

 En période estivale : une vigilance quotidienne

Les objectifs


1. Maintenir des eaux de baignade de grande qualité

2. Limiter les risques de pollution en développant les équipements et en améliorant le réseau d’assainissement, sachant que :

- le problème se pose lors de fortes précipitations

- le contexte géographique de la baie de Saint-Jean-de-Luz - Ciboure est très particulier et sensible car il s'agit d'un milieu presque fermé, dans lequel débouchent deux cours d'eau la Nivelle et l'Untxin.

 

Un dispositif de surveillance quotidien de la qualité de l'eau est mis en place en période d'ouverture de la baignade (avril-septembre).

 

Tous les jours, afin de décider de maintenir l'ouverture des plages, les élus se basent sur les indicateurs suivants : 

un outil de prévision (modélisation de la baie) en temps réel de la qualité bactériologique des eaux de baignade de la baie de Saint-Jean-de-Luz - Ciboure qui permet de prévoir la qualité de l'eau en fonction des conditions météo, marines...

- des prélèvements et analyses rapides quotidiens diligentés par l'agglomération Pays basque. Ces analyses mesurent la présence de bactéries (Escherichia Coli et entérocoques). Si le premier résultat laisse apparaître une possible dégradation, un nouveau prélèvement est effectué dans la matinée pour vérifier l’évolution de la situation.

·LeLe suivi du fonctionnement du système d'assainissement (visualisation des déversements par informatique) et un état synthétique du fonctionnement du réseau d'assainissement.

De son côté, l'Agence Régionale de Santé effectue 1 fois par semaine des prélèvements de mai à septembre (20 prélèvements par saison).

 

Les fermetures de baignade

En fonction du résultat des analyses bactériologiques, la baignade peut être momentanément interdite par le maire (pouvoir de police du maire) :

-par anticipation en application du principe de précaution

-ou pour cause de dégradation avérée et momentanée de la qualité des eaux de baignade.

La réouverture des zones de baignade peut être rapide car le taux de bactéries dans l’eau diminue rapidement en fonction de la salinité, de la température de l’eau, de l’ensoleillement, des courants et des marées.

 

Les sources de dégradation de la qualité de l’eau

La qualité de l’eau peut être dégradée par la présence ponctuelle de virus et bactéries qui proviennent de :

-pluies trop importantes (orages) provoquant la saturation des réseaux d’assainissement et le déversement dans le milieu naturel

-mauvais raccordements des habitations privées

-lessivage des sols sur le bassin versant, après de fortes pluies, avec apport d’excréments dans les cours d’eau

-défaillance technique de la collecte des eaux usées (casse, panne…)

 

Les eaux souillées sont apportées sur les zones de baignade par les cours d’eau (Nivelle, Ichaca, Baldareta) et le ruissellement.

 

Les acteurs concernés

La communauté d’agglomération Pays Basque : compétente en matière d'assainissement et milieux naturels dont les rivières et eaux de baignade.

La commune : pouvoir de police du Maire pour décider d'ouvrir ou de fermer la baignade.

L'Agence Régionale de Santé : contrôle sanitaire de la qualité des eaux de baignade

 

L’amélioration des équipements

Les collectivités investissent pour améliorer la collecte des eaux pluviales et l’assainissement des eaux usées (construction de bassins de rétention, construction de station d’épuration, réhabilitation du réseau d’assainissement, contrôle de conformité des habitations…). 100 millions d’euros ont déjà été investis par la Communauté d’Agglomération.

 

Contexte réglementaire

La qualité des eaux de baignade est régie par une directive européenne adoptée en 2006.

Elle permet un classement annuel des plages en fonction de 4 niveaux de qualité : Excellent/Bon/Suffisant/Insuffisant.

Toutes les plages du territoire du Pays basque sont actuellement classées en Excellente ou Bonne Qualité.

Ce que la directive européenne impose :

- Des normes strictes pour la qualité sanitaire de l'eau (recherche de bactéries Escherichia Coli et entérocoques)

- Une information transparente en direction du public

- Une gestion des eaux de baignade grâce à la création d'un profil de vulnérabilité, à savoir une étude des sources de pollution (cartographie des risques). Celui de Saint-Jean-de-Luz a été achevé en avril 2011.

Surveillance des plages

La grande plage

Au mois de mai, la baignade est surveillée les week-ends et les jours de beau temps (veille océane) de 12h00 à 18h30.

Du 1er au 30 juin, la surveillance de la baignade sur la Grande plage est assurée quotidiennement de 12h00 à 18h30.

Du 1er juillet au 31 août la surveillance quotidienne est assurée de 11h00 à 19h30

du 1er au 16 septembre la surveillance quotidienne est assurée de 12h00 à 18h30

 

Les deux derniers week-end de septembre (22/23 et 29/30) la surveillance est assurée de 12h00 à 18h30

 

 

Les plages Nord

Les plages d’Erromardie et de Mayarco sont surveillées tous les jours du 1er juillet au 2 septembre 2018 inclus : de 11h00 à 19h00

Celles de Lafitenia, et de Senix sont surveillées tous les jours du 1er juillet au 31 août 2018 inclus : de 11h00 à 19h00

 

La surveillance est organisée en secteurs. En juillet et août, la grande plage en compte cinq, Erromardie deux et les autres plages nord un. Sur chaque secteur une équipe de trois ou quatre sauveteurs est déployée. Ils disposent, au plus près des plagistes, d’un matériel complet d’intervention : palmes, bouées tube (sauvetage) ; paddle board (intervention) ; défibrillateur et oxygénothérapie (réanimation) ; pharmacie et plan dur (secourisme) ; jumelles, sifflets, corne de brume (surveillance) ; radios (transmission). La grande plage dispose également d’un zodiac pour les interventions graves

 

Les surveillants de plage

46 jeunes sauveteurs civils ont été recrutés par la ville pour assurer les missions de sauvetage sur les plages luziennes durant la saison 2018. Ils seront aidés par 10 CRS MNS, durant les mois de juillet et août.

 

Sélection des sauveteurs civils

Les sauveteurs civils doivent être titulaire du BNSSA (brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique) et du PSE2 (premiers secours en équipe niveau 2). Pour être recrutés, ils ont participé à un stage d’aptitude en mer, organisé en 2018 du 19 au 22 février. Ce stage leur a permis d’ajouter l’option littoral à leur BNSSA.

Au programme de ce stage de sélection : mise en situation pratique en secourisme, de nage et de pratique de tous les moyens de sauvetage (filin, bouée tube, paddle board et bateau).

Il permet aussi de juger la capacité des candidats à effectuer des sauvetages en équipe, ainsi qu’à gérer un poste de secours et tout le matériel disponible sur la plage. Différents intervenants en plus de l’encadrement (anciens civils + CRS), contribuent à la qualité du stage, comme un médecin du SAMU, l’équipage de l’hélicoptère de la gendarmerie, ou un technicien de la qualité des eaux de l’agglomération.

50 jeunes y ont participé cette année. 46 ont été retenus.

 

Formation BNSSA

La mairie, en tant qu’antenne de la FNMNS (fédération nationale des métiers de la natation et du sport) et avec le concours de la croix rouge, propose une formation BNSSA.

Depuis 2009, 60 jeunes ont pu bénéficier de cette formation gratuite avec 100% de réussite.

En 2018, ils étaient 5 à suivre la formation. Ils ont obtenu leur diplôme dès le mois de mars.

Nettoyage des plages

Offrir un littoral propre est une préoccupation permanente pour la municipalité de Saint-Jean-de-Luz qui, hiver comme été, organise le nettoyage de l’ensemble des plages de la commune. Ce ramassage est organisé de façon à limiter au maximum son impact sur l’écosystème.

Le dispositif mis en place est renforcé durant la saison estivale afin de proposer un environnement de qualité.

 

Quels déchets ?

 

En période estivale, 90% des déchets ramassés sont dus à la fréquentation des plages. Ils sont pour une très large part déposés par les usagers dans les poubelles mises à disposition sur les plages (80 sur la grande plage et 30 sur les plages nord).

 

Les 10% restants des déchets ramassés (bois, plastiques divers) sont transportés par les courants marins et déposés par les marées. Ce phénomène naturel est amplifié au printemps et en été.

 

Après être ramassés, les déchets sont triés et recyclés.

Règlementation

Réglementation baignade et activités nautiques

 

Conditions de baignade

La couleur de la flamme hissée vous renseigne sur les conditions de baignade. La couleur peut changer en fonction de l’état de la mer.

 

Sports de glisse

La pratique des sports de glisse (surf, bodyboard, kitesurf, windsurf) doit s’effectuer dans le respect de la règlementation en vigueur ; en outre, il est interdit de surfer dans les zones de baignade.

 

Des zones réservées à cet effet sont délimitées par un fanion vert à rond rouge.

 

La pratique du Kite surf est interdite sur la grande plage pendant la période de surveillance. Elle est autorisée sur les autres plages en dehors des heures de surveillance.

 

Il convient également de :

  • Respecter le zonage des plages et leur règlementation (auprès des postes de secours)
  • Utiliser un matériel adapté à votre niveau et en non état.
  • Se renseigner sur les règles de glisse
  • Ne pas oublier les palmes
  • Porter secours à toutes personnes en danger
  • Ne jamais surfer seul
  • Respecter l’environnement.